Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 07:18

colibri.jpgUne fois de plus, l'édito de Stéphane Arfi dans le n°2 du nouveau magazine "BONHEURS" est très fort.

Voici un extrait :


"Il faut imaginer le colibri heureux..."

"La biologiste kenyane Wangari Maathai, qui devint en 2004 la première femme africaine à recevoir le Prix Nobel de la paix pour sa contribution en faveur du développement durable, racontait souvent la légende du colibri.

Issue de la culture amérindienne, cette légende singulièrement profonde nous renvoie à un questionnement très actuel qui, pour certains d'entre nous, peut être un déclic pour initier un changement de vie.

"Au début du monde, dit la légende du colibri, alors que l'homme n'avait pas encore peuplé la terre, les animaux vivaient au coeur d'une immense forêt. Un jour qu'un violent incident se déclenchait, créant la panique parmi les animaux, il se passa un évènement étrange. Tandis que les animaux, impuissants, observaient à l'écart le feu qui ravageait inexorablement la forêt, ils remarquèrent qu'un petit oiseau, un colibri (un oiseau-mouche), s'agitait en tous sens, faisant des allers-retours incessants entre la rivière et le feu. Intrigués, les animaux s'aperçurent que le minuscule oiseau transportait de l'eau goutte à goutte dans son bec.

Les animaux lui signifièrent combien son entreprise était vaine. "Le feu est plus fort que nous et nous n'y pouvons rien ! Ne le sais-tu pas, Colibri ?". L'oiseau leur répondit : "Je le sais. Mais devons-nous renoncer ? Chacun d'entre nous peut faire sa part. Moi je fais la mienne. Et vous, que faites vous ?" Alors tous les animaux allèrent à tour de rôle chercher de l'eau à la rivière. Ils parvinrent ainsi à préserver des flammes une partie de la forêt qui bientôt reprit des couleurs et de la vie, laissant à ses habitants de quoi retrouver sécurité et abondance."

Cette belle légende nous interpelle sur le devoir de responsabilité et le bénéfice du bonheur qui découle de nos actions individuelles. Je parle du bonheur d'agir, car pour paraphraser Albert Camus et son Sisyphe : par son choix volontaire, il faut imaginer le colibri heureux.

pierre-rabhi.jpgA l'instar de Wangari Maathai, l'écrivain Pierre Rabhi, pionnier de l'écologie mondiale, cite lui aussi souvent cette légende du colibri, mettant en avant "la capacité de chacun à changer et à incarner le changement dans des expériences concrètes et collectives." Pour cet homme de conviction, l'idée est d'encourager "l'incarnation de nouveaux modèles de société fondés sur l'autonomie, l'écologie et l'humanisme". De changer le monde à notre échelle. Car il y a urgence, comme le pensent Anne-Sophie Novel et Stéphane Riot, auteurs de Vive la corévolution ! Oui, disent-ils, on peut changer les choses, chacun à son niveau. Pour certains, ce sera décider d'être plus présent pour ses proches, les aider davantage au quotidien, vouloir les écouter mieux...Pour d'autres, plus militants ou engagés, ce sera encourager une cantine scolaire à passer au bio, consommer localement ou participer au mouvement de consommation collaborative qui nous incite à covoiturer, autopartager ou à louer citoyen

.Pour d'autres encore, ce sera lutter pour le reboisement des forêts ravagées parwangari_maathai.png l'exploitation intensive de l'homme. C'est ce que fit toute sa vie Wengari Maathai, à travers son association internationale Ceinture Verte. Par sa seule action, cette grande dame est à l'origine de 47 millions d'arbres plantés depuis 30 ans en Afrique. Comme bien d'autres personnes à travers le monde, Wangari Maathai fit sa part du colibri. Et nous ?

 

 

 

Oui, et moi, et vous ? Plus question de faire comme ces animaux, accablés et pétrifiés par l'ampleur de la tâche, persuadés que toute action serait vaine. Moi aussi, je peux mettre ma petite goutte d'eau, selon mes talents, mes compétences, mes possibilités, le temps dont je dispose. Mais surtout, arrêter de dire "ah quoi bon, de toute façon, ça ne sert à rien face à tous les problèmes". Alors, quelle part du colibri je vais prendre aujourd'hui ? demain ? cette semaine ? cette année...?

N'oublions pas, il faut imaginer le colibri...HEUREUX !

goutte-d-eau.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bazenville 22/02/2013 02:57

Merci de parler de Pierre Rabhi qui est à lire et à écouter, car en effet, on est dans l'écologie concrète et respectueuse de tous les Hommes, et non dans l'idéologie partisane et sectaire que nous
voyons trop : http://www.colibris-lemouvement.org/. Comme toi, il est convaincu que la subtilité du bonheur réside entre être et avoir. Pierre nous fait réfléchir sur l'erreur de la société qui
nous invite à croire que le bonheur c'est d'avoir, alors que le vrai bonheur c'est d'être. Un état d'esprit qui s'épanouit dans l'Espérance. Aussi partageons ce propos "Très Colibri" de M.Lee
Runbeck : " Le bonheur n'est pas une destination, mais une façon de voyager." Alors haut les cœurs, en route avec le Colibri !

catiechris 21/02/2013 18:45

pour moi ce sera un jour bientôt aider à mieux supporter la douleur...Prier pour guérir.

Présentation

  • : Maman de famille nombreuse...presque zen !
  • Maman de famille nombreuse...presque zen !
  • : Agée de 48 ans, Maman de 4 garçons (18 ans et des triplés de 17 ans),mais aussi Femme et Educatrice Specialisee, je vous partage mes coups de coeur, mes trucs de maman, mes petits bonheurs, mes découvertes, mes pensées...Ce blog est avant tout un blog d'échange et partage, alors Bienvenue à vous.
  • Contact

Image du Blog nouvellescles.centerblog.netChaque instant est bonheur

A qui est capable de le voir comme tel.

Henri Miller
 

Diapositive1-copie-8

zen-menus-copie-1.jpg

zen recettes