Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 21:29

ne-marche-pas-si-tu-peux-danser.jpgJe viens de terminer ce très beau livre, qui apporte, sous la forme d'un roman, de très bonnes pistes sur le thème de la communication non violente.

Voici le résumé :

"Brillante collaboratrice d'un créateur de mode, engagée depuis peu dans une action humanitaire, Sophia, 32 ans, fonceuse et dynamique, semble réussir tout ce qu'elle entreprend...Mais le décor a son revers : des tensions dans sa vie amoureuse et un ras-le-bol professionnel plongent la jeune femme dans un profond tumulte intérieur. Dépassée par son tempérament volcanique, gagnée par l'incertitude et le doute, elle décide de remettre sa vie en question.

Au sein de ce chaos intime, Mattéo, le vieux propriétaire de son immeuble, devient pour elle un point de repère, un réconfort, sorte de guide de sagesse. Leurs dialogues aident Sophia à se comprendre et à aborder différemment l'imbroglio de ses relations sentimentales...

Entre Venise et l'Amazonie, entre déboires amoureux et quête d'un père, les tribulations de l'héroïne, avide de mieux comprendre et danser sa vie, nous happent dans leurs imprévisibles rebondissements.

Dans ce roman plein de surprise et d'allant, Anne Von Stappen nous invite à nous poser une question essentielle : comment rencontre l'autre avec bienveillance, en le respectant tout en se respectant !"

 

Un extrait qui m'a particulièrement parlé, car il parle de mon histoire précédente, et donne les pistes pour ne plus se perdre dans son couple :

"Dans beaucoup de couples, au départ, nous commençons à un plus un, une personne plus une personne. Mais progressivement, pour des tas de raisons, comme de maintenir l'harmonie, faire plaisir, donner de soi, être aimé etc., nous abdiquons certaines parties de nous-mêmes. Et nous finissons par ne plus faire qu'un demi plus un demi. Chacun s'éteint peu à peu, sans s'en apercevoir. Le couple en pâtit. Et le pire, c'est qu'on finit par en vouloir à l'autre de ce qu'on s'impose à soi-même !

- Moi je vois certaines de mes copines prendre énormément sur elles pour que la relation marche.

- C'est là que le vrai problème surgit, quand on commence à trop prendre sur soi. Si on donne parce qu'on doit, sans réelle joie, tôt ou tard, il y a un prix à payer. Soit on en veut à l'autre de tout ce qu'on s'est obligé à lui donner et on le lui fait sentir. Soit, à force d'avoir donné plus que ce dont on était capable, on risque de tomber malade, moralement ou physiquement.

- Es tu en train de dire qu'on ne doit pas tenir compte de l'autre, mais surtout de soi ?

- Pas exactement. Mais je crois que, si on tient compte de l'autre en s'oubliant soi, c'est destructeur pour la relation. Maintenir l'équilibre entre donner et recevoir est un art. Par ailleurs, je pense que, quand on aime, être attentif à l'autre autant qu'à soi fait partie de nos valeurs. Et donc, c'est une de nos priorités. Dans tout cela, il y a deux clés : garder l'équilibre entre donner et recevoir et donner seulement par goût. Si cela se passe, alors le couple peut rester une soucre de joie. Mais si on se surprend à se forcer, il vaut mieux s'arrêter et réfléchir ensemble sur les raisons pour lesquelles on n'a plus le goût de donner à l'autre."

 

Oui, je pense qu'à force de renoncer à mes valeurs, mes goûts, mes envies, mes désirs, pour plaire, être reconnue, être aimée...j'ai fini par n'être plus qu'une demie personne, totalement dépendante de mon mari, éteinte et ternie...

Aujourd'hui, j'ai la chance de vivre avec une personne qui me respecte telle que je suis, et qui m'aide à rester et à développer ce que je suis, à rester moi tout entière. Et je m'aperçois qu'ainsi, on a beaucoup plus de choses à donner à l'autre, de même qu'on en a toujours beaucoup à recevoir. Il est important de prendre soin de Soi, de "son bout de la relation", pour prendre soin de sa relation. Je m'en rends compte un peu plus chaque jour.

Partager cet article

Repost 0
Published by maryvonne - dans Mes coups de coeur
commenter cet article

commentaires

isa debat 13/01/2013 23:06

tu me fais envie je vais l'acheter

Florence 13/01/2013 22:40

Merci Maryvonne pour ce partage.
Oui, c'est un vrai travail de rester soi dans une relation à deux et de maintenir un équilibre juste pour les deux.
Tu m'as donné envie de lire ce livre, merci !

vivi 13/01/2013 22:38

Merci d'avoir partagé avec nous, et plus spécialement avec moi, cet extrait.

Présentation

  • : Maman de famille nombreuse...presque zen !
  • Maman de famille nombreuse...presque zen !
  • : Agée de 48 ans, Maman de 4 garçons (18 ans et des triplés de 17 ans),mais aussi Femme et Educatrice Specialisee, je vous partage mes coups de coeur, mes trucs de maman, mes petits bonheurs, mes découvertes, mes pensées...Ce blog est avant tout un blog d'échange et partage, alors Bienvenue à vous.
  • Contact

Image du Blog nouvellescles.centerblog.netChaque instant est bonheur

A qui est capable de le voir comme tel.

Henri Miller
 

Diapositive1-copie-8

zen-menus-copie-1.jpg

zen recettes